Peut-on enfin dire adieu à l’insuffisance rénale grâce à la greffe révolutionnaire de rein de porc génétiquement modifié ?

Peut-on enfin dire adieu à l’insuffisance rénale grâce à la greffe révolutionnaire de rein de porc génétiquement modifié ?

découvrez comment la greffe révolutionnaire de rein de porc génétiquement modifié offre de nouveaux espoirs pour dire adieu à l'insuffisance rénale. informez-vous sur cette avancée médicale prometteuse.

Une révolution dans la transplantation rénale : le rein porcin transgénique

L’avancée des technologies en chirurgie de transplantation a atteint un jalon significatif avec la présentation d’un cas clinique par les équipes du Massachusetts General Hospital (MGH). Ils évoquent une possibilité novatrice pour remédier à la carence d’organes disponibles pour transplantation : la xénogreffe. Grâce à la technologie de modification génétique CRISPR-Cas9, qui a rendu réalisable la suppression de gènes porcins potentiellement nocifs et l’incorporation de gènes humains afin d’améliorer la correspondance, l’idée de greffer un rein porcin à un être humain a été démontrée avec succès.

Dans la même thématique

Enjeux et urgences de la transplantation rénale

Dans le contexte du MGH seul, la longue liste d’attente pour une greffe de rein inclut plus de 1 400 patients. Pour certains, le temps presse et l’insuffisance rénale peut atteindre un point de non-retour. D’où l’urgence de dénicher de nouvelles solutions thérapeutiques pour faire face à cette crise, traits soulignés par le Dr Leonardo V. Riella, responsable du Service de transplantation rénale.

Innovation et collaboration : le chemin vers une première mondiale

Une opération de quatre heures a marqué une percée médicale avec la transplantation d’un rein de porc modifié génétiquement – pas moins de 69 altérations sur l’ADN – chez un patient de 62 ans souffrant d’une maladie rénale avancée. Cette prouesse, fruit d’une collaboration étroite entre experts du MGH dont des médecins, chirurgiens, scientifiques et autres personnels soignants, a mis en lumière l’essence de la coordination dans le traitement du patient, de la préparation préopératoire aux soins prodigués après la chirurgie.

  • Origine de l’organe : Un rein de porc de l’entreprise eGenesis basée à Cambridge, dans le Massachusetts.
  • Modification génétique : Utilisation de CRISPR-Cas9 pour modifier le porc donneur.
  • Sécurité : Désactivation des rétrovirus endogènes afin d’éliminer les risques infectieux pour l’homme.

Ce développement inédit est le couronnement d’années de recherche et d’efforts de milliers de spécialistes. L’essor de cette nouvelle technique de greffe ouvre des perspectives de traitement pour des millions de patients souffrant d’insuffisance rénale à travers le monde et pourrait bientôt permettre de contourner le déficit d’organes humains. Une révolution est en marche dans le domaine des greffes, portée par l’espoir de sauver plus de vies.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?