Que se cache-t-il derrière notre horloge biologique circalunaire ?

Que se cache-t-il derrière notre horloge biologique circalunaire ?

découvrez ce qui se cache derrière notre horloge biologique circalunaire et son impact sur notre santé et notre bien-être.

Notre horloge circalunaire : un mécanisme caché dans notre biologie

Des recherches récentes suggèrent l’existence d’une horloge biologique circalunaire en parallèle de notre horloge circadienne, contrôlant le rythme veille-sommeil sur un cycle d’environ 24 heures. Parue dans la revue scientifique *Current Biology*, l’étude évoque l’impact des cycles lunaires sur notre qualité de sommeil.

L’étude fondamentale sur le sommeil et les phases lunaires

Menée par Christian Cajochen et son équipe à l’Université de Bâle, cette étude a été la première à proposer un lien entre le cycle lunaire de 29,5 jours et notre comportement ou notre physiologie. Entre 2000 et 2003, les données sur le sommeil de 33 participants ont été collectées sur 64 nuits dans un environnement contrôlé sans influence de la lumière externe.
Des observations ultérieures ont permis de constater des modifications significatives du sommeil pendant les périodes proches de la pleine lune :
Temps d’endormissement allongé (plus 5 minutes en moyenne)
Durée de sommeil réduite (20 minutes en moins)
– Sommeil 30 % moins profond
– Baisse de niveaux de mélatonine, avec un pic retardé de 50 minutes
Il est intéressant de noter que ces variations se produisaient alors que la lumière lunaire n’était pas visible pour les participants, ce qui laisse supposer une régulation par des mécanismes internes, semblables à ceux en jeu dans le cycle circadien.

Implications évolutionnistes et potentielles

L’étude soulève l’hypothèse que nos ancêtres auraient pu adapter leur qualité de sommeil durant les nuits de pleine lune, époques où la lumière naturelle est plus abondante et les risques liés aux prédateurs accrus. Bien que cette influence lunaire soit aujourd’hui occultée par l’éclairage artificiel et le mode de vie contemporain, elle pourrait continuer à exercer une influence subtile.
Les chercheurs soulignent le besoin d’identifier la localisation et la base moléculaire et neuronale de cette horloge circalunaire. Ils émettent également l’hypothèse que les phases lunaires pourraient influencer d’autres aspects du comportement humain, tels que les performances cognitives ou les états émotionnels.
En résumé, il apparaît que le cycle lunaire pourrait bien jouer un rôle dans la régulation de notre bien-être. Les résultats de cette recherche ouvrent la voie à une meilleure compréhension des mécanismes internes qui régissent nos cycles de repos et pourraient mener à de nouvelles approches pour améliorer la qualité du sommeil.

Sources et références pour approfondir

Pour ceux désireux d’approfondir leurs connaissances sur l’influence de l’horloge circalunaire sur le sommeil, des liens vers les publications scientifiques et articles sur le sujet sont disponibles.

  • AAAS : Lien entre le cycle lunaire et la qualité du sommeil.
  • Current Biology : Étude publiée sur la biologie circalunaire.
  • Elsevier Connect : Article discutant l’impact de la lune sur le sommeil.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?