Peut-on vraiment jouer aux échecs par la pensée ? Découvrez comment un patient tétraplégique y est parvenu grâce à Neuralink !

Peut-on vraiment jouer aux échecs par la pensée ? Découvrez comment un patient tétraplégique y est parvenu grâce à Neuralink !

découvrez comment un patient tétraplégique parvient à jouer aux échecs par la pensée grâce à neuralink, repoussant ainsi les limites de la technologie et de la neurologie.

Une avancée majeure dans la neurotechnologie : Jouer aux échecs par la pensée

L’entreprise Neuralink, fondée par le célèbre entrepreneur Elon Musk, a récemment partagé une démonstration captivante : une personne atteinte de tétraplégie capable de jouer aux échecs uniquement par la pensée grâce à un implant cérébral. Cette prouesse soulève des interrogations quant à son impact véritable.

Dans la même thématique

Implant cérébral : un dispositif révolutionnaire ou simplement spectaculaire ?

La compagnie Neuralink est ressortie sur le devant de la scène avec un dispositif intracrânien, ressemblant à une petite monnaie, qui promet de transfigurer l’interaction entre l’humain et la machine. Cet implant est destiné à permettre aux patients souffrant de paralysie complète de manœuvrer un curseur d’ordinateur à distance, ce qui pourrait potentiellement transformer leurs vies.

Un clip récent nous montre un individu privé de motricité, suite à un tragique incident, régissant le déplacement d’un curseur sur un écran grâce à ses pensées.

Dans la même thématique

L’objectif ultime : améliorer la vie des personnes handicapées

Elon Musk, à la tête de cette initiative, envisage un avenir où cet implant serait accessible à tous, facilitant l’interaction avec les ordinateurs et permettant de faire face à l’essor de l’intelligence artificielle. L’ambition de Musk ne s’arrête pas là : il désire que les personnes à mobilité réduite puissent remarcher, redonner la vue aux aveugles, et soigner des maladies telles que la dépression.

Des résultats à nuancer

Des experts en neurosciences expriment cependant certaines réserves. Ils critiquent notamment l’absence de publication scientifique détaillant les avancées de Neuralink et une certaine précipitation dans les annonces. Une remarque critique vient de Grégoire Courtine, chercheur renommé : la prouesse annoncée, bien que technologiquement impressionnante, ne reprisente pas une nouveauté en termes de fonctionnalité et ne constitue pas encore une thérapie véritablement transformative.

Promesses contre réalité technique

De plus, Jocelyne Bloch, une neurochirurgienne éminente, met en garde contre les lésions potentielles causées par l’implantation et le retrait de dispositifs intracérébraux, ainsi que la perte graduelle de la qualité des signaux enregistrés par les neurones.

Dans la même thématique

Neuralink : une technologie porteuse d’avenir

Les spécialistes soulignent toutefois l’aspect novateur et la portée de la technologie développée par Neuralink. Certes, il y a des obstacles scientifiques à surmonter, mais l’impact de cette technologie pourrait être considérable dans le domaine de la neurotechnologie.

Conclusion : un pas de géant avec prudence

Malgré les appréhensions et recommandations de la communauté scientifique, la vidéo partagée par Neuralink révèle un potentiel immense pour l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de différentes formes d’handicap. Si l’on met en balance les risques et les bénéfices potentiels, il est essentiel de poursuivre les recherches en gardant un esprit objectif et rigoureux.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?