L’hydrogène vs voiture électrique : une nouvelle preuve de la supériorité de cette dernière

L’hydrogène vs voiture électrique : une nouvelle preuve de la supériorité de cette dernière

Supériorité avérée des voitures électriques face à l’hydrogène selon le PDG de MAN

Alexander Vlaskamp, dirigeant de MAN, une entreprise réputée dans la fabrication de camions en Allemagne, a récemment affirmé que les véhicules électriques à batteries ont un avantage net sur ceux à hydrogène. Cette assertion repose sur des éléments concrets ayant trait à l’efficacité et au coût, qui se répercutent tant sur les véhicules lourds que sur les voitures de tourisme.

Le rendement en question

Au cœur de ce débat, l’efficience énergétique occupe une position clé. Vlaskamp met en lumière que les moteurs électriques à batteries atteignent approximativement un rendement de 75 %, tandis que celui des piles à combustible à hydrogène est seulement de 25 %. Autrement dit, un camion électrique peut parcourir une distance trois fois supérieure à celle d’un camion à hydrogène, pour une quantité identique d’électricité. L’exemple du Tesla Semi, un poids lourd entièrement électrique et capable de longues distances, étaye cette préférence technologique.

La production de l’hydrogène, un obstacle financier

Produire de l’hydrogène propre s’avère être un procédé onéreux, surtout s’il est issu de sources d’énergie renouvelables. En cause, le processus d’électrolyse indispensable à sa fabrication qui nécessite de l’électricité. Il est intrinsèquement plus économique de générer de l’électricité pour les batteries que de créer l’hydrogène demandant la même source d’énergie.

Description du défi logistique

  • Infrastructure spécifique: Un réseau approprié et détaillé est nécessaire pour la distribution et le stockage de l’hydrogène, ce qui n’est pas largement développé à ce jour.
  • Coût élevé: Actuellement, les prix de l’hydrogène vert sont en excès, atteignant 13 à 14 euros par kilogramme.

L’avenir de l’hydrogène dans d’autres secteurs

On anticipe que l’hydrogène vert, lorsqu’il deviendra plus accessible, pourra être essentiel dans des sphères industrielles telles que la production d’acier, de ciment ou de plastique. Des personnalités influentes comme Elon Musk de Tesla ont aussi manifesté des points de vue similaires, marquant clairement leur penchant pour les véhicules électriques.

Une vision prospective

Bien que MAN explore également la piste de l’hydrogène par les prototypes, Vlaskamp révèle que l’hydrogène pourrait être envisagé uniquement si sa disponibilité, son prix et l’infrastructure nécessaire convergent favorablement autour de 2035.

Dans la même thématique

“Inégalable avantage financier des voitures électriques”

Le PDG clôt l’argumentaire en soulignant que les chiffres parlent d’eux-mêmes. L’évidence fiscale bascule en faveur des véhicules électriques car leur coût total de possession reste inférieur à celui des concurrents à hydrogène.

Le futur de l’hydrogène dans le lourd et l’aérien?

Certains experts suggèrent que l’hydrogène peut trouver son utilité dans des domaines nécessitant une importante capacité énergétique comme l’aviation ou le transport maritime. Cependant, les progrès dans la technologie des batteries électriques pourraient même remettre en cause ces niches, rendant envisageable l’utilisation d’avions électriques à batteries dans un avenir pas si lointain.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?