Tesla: La fin du permis de conduire en Europe avec l’arrivée de la conduite entièrement autonome?

Tesla: La fin du permis de conduire en Europe avec l’arrivée de la conduite entièrement autonome?

découvrez l'avenir de la conduite : la conduite autonome. apprenez-en davantage sur les technologies révolutionnaires et les avantages qu'elles offrent.

L’Arrivée des Systèmes Avancés d’Aide à la Conduite en Europe

L’Europe franchit une étape significative dans l’adoption de la conduite semi-autonome. Après des années d’attente, le feu vert a été donné aux véhicules dotés de technologies de pointe autorisant un niveau quasi autonome de conduite sur les routes européennes.

La Mise en Conformité Réglementaire

La Beta du Full Self-Driving de Tesla, une technologie de pointe facilitant le déplacement des véhicules électriques dans des situations de trafic complexes, s’apprête à être déployée sur le continent européen. Ce développement est rendu possible grâce à la récente révision réglementaire de la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies (CEE-ONU), qui a donné son accord pour les dispositifs de conduite autonome avancée (DCAS). Pendant la 192e session de cette instance à Genève, un nouveau règlement a été adopté, jetant les bases réglementaires pour des systèmes capables de gérer simultanément diverses fonctions d’aide à la conduite, y compris l’accélération et les manœuvres de dépassement, dépassant ainsi la simple régulation de la vitesse.
Ce règlement décrit en détail les normes de performance et de sécurité requises pour ces systèmes, ainsi que les protocoles d’essai et de certification à suivre.

L’accès Limité au Full Self-Driving en Europe

À quand s’attendre au lancement du programme bêta du FSD de Tesla sur le continent? Selon les critères fixés par la CEE-ONU, Tesla est tenue de présenter un plan détaillé des systèmes aux organismes de certification. Par conséquent, le calendrier dépendra de l’efficacité avec laquelle Tesla pourra fournir les informations nécessaires et du temps de traitement des régulateurs.
Toutefois, les anticipations pointent vers une éventuelle introduction du système dès octobre dans plusieurs pays européens. Lorsque le système sera opérationnel, Tesla aura la responsabilité de suivre ses performances et de communiquer des comptes rendus réguliers aux autorités, au minimum annuellement.
Il est important de rappeler que, même avec l’adoption du nouveau règlement, la conduite totalement autonome n’est pas encore une réalité. Il est impératif que le conducteur demeure attentif et responsable de la conduite à tout moment. Pour assurer que l’utilisateur ne se repose pas entièrement sur le système, le règlement exige que le dispositif d’assistance à la conduite soit conçu pour impliquer activement le chauffeur dans le processus de conduite. Il est obligatoire que les mains restent sur le volant et que le système vérifie constamment si le conducteur est concentré sur la route, émettant des alertes au bout de cinq secondes d’inattention détectée.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?