Immobilier 2024 : les prévisions des experts concernant la baisse des prix dans votre région

Immobilier 2024 : les prévisions des experts concernant la baisse des prix dans votre région

Prédictions immobilières pour 2024 : Vers une régression des tarifs du marché dans certaines zones

Tandis que de nombreux acquéreurs potentiels retardent leur projet immobilier dans l’espoir d’une diminution des tarifs d’ici 2024, des questionnements se posent sur la probabilité de ces attentes. Une étude exclusive menée par la Boîte Immo a recueilli les opinions de professionnels indépendants de l’immobilier sur toute la France, sondant ainsi plus de 3700 experts pour obtenir un aperçu précis de l’évolution attendue des prix immobiliers.

L’enquête révèle que près des trois quarts des enseignes interrogées envisagent une réduction des prix immobiliers de plus de 3% dans leur secteur pour l’année à venir. Une analyse collective a été faite grâce aux questionnaires envoyés les 16 et 17 janvier, proposant quatre scénarios possibles concernant la tendance des prix :

  • Baisse significative (> -5%)
  • Réduction modérée (-3% à -5%)
  • Stabilisation (-3% à +3%)
  • Augmentation (> +3%)

Des prévisions qui divergent d’un département à l’autre

Cependant, chaque territoire présente ses spécificités, ce qui conduit à des pronostics hétérogènes. Par exemple, dans l’Eure, une majorité de 59% des agences prévoient une chute des prix supérieure à 5% pour 2024. On observe des anticipations similaires dans le Val-de-Marne (50%) et en Gironde (49%). À l’inverse, des régions comme la Côte d’Azur, où l’on n’a pas remarqué de baisse significative en 2023, les professionnels sont plus réticents à prédire une forte diminution des tarifs. Dans le cas des Alpes-Maritimes, pas moins de 59% des agences s’attendent plutôt à une fluctuation des prix se situant entre -3% et +3%.

Les prévisions varient grandement selon les spécificités de chaque zone géographique. Pour citer Olivier Bugette, PDG de la Boîte Immo : « Il y a autant de marchés immobiliers en France qu’il y a de villes ». En effet, si la montée des taux de crédit a conduit à une réduction notable de la capacité d’emprunt, et donc pourrait influencer la baisse des prix, certaines agglomérations, comme Nice, conservent une dynamique qui permet à certains biens de maintenir, voire d’accroître, leur valeur marchande.

Enfin, les agents immobiliers anticipent, en majorité, une régression des prix en 2024, essentiellement influencée par la hausse des taux d’intérêt qui impacte directement la capacité d’acquisition des futurs acheteurs. La situation toutefois, reste très nuancée suivant les secteurs géographiques considérés. La répartition départementale des prédictions est résumée ci-dessous pour illustrer les régions où l’on s’attend à une chute considérable des prix et celles prévoyant une certaine stabilité du marché immobilier.

Il est ainsi essentiel pour les acheteurs de saisir les nuances propres à chaque marché local lorsqu’il s’agit de réflexion sur l’achat immobilier en 2024. Autrement dit, un marché immobilier national n’existe pas de manière homogène, mais plutôt une mosaïque de marchés aux trajectoires diverses, à examiner avec prudence avant de prendre des décisions d’investissement.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?