Batterie nucléaire : Découvrez la réalité derrière cette technologie révolutionnaire

Batterie nucléaire : Découvrez la réalité derrière cette technologie révolutionnaire

Technologie de l’avant-garde : La pile nucléaire miniature par Betavolt

Une innovation prometteuse

L’entreprise emergente Betavolt se distingue par sa dernière innovation : une pile nucléaire de taille réduite qui pourrait potentiellement révolutionner le secteur de l’énergie pour les véhicules électriques. Non seulement cette pile affiche des dimensions extrêmement petites, mais elle possède également une capacité à produire de l’énergie pour une durée impressionnante estimée à un demi-siècle.

Caractéristique unique et durabilité

La pile, désignée sous l’appellation BV100, se singularise par une taille infime, équivalant à celle d’une monnaie courante, et par des caractéristiques techniques étonnantes, telles qu’une puissance de 100 microwatts et une tension de 3 volts. Le format de cette batterie est extrêmement compact, avec des dimensions de 15 x 15 x 5 millimètres cubes, comme l’a souligné Zhang Wei, le PDG de Betavolt.

Comment fonctionne la batterie nucléaire?

La performance de cette innovation repose sur l’emploi d’un isotope radioactif, le nickel-63, combiné à un semi-conducteur en diamant de quatrième génération. Les isotopes émettent des charges électriques qui sont transformées en électricité par l’entremise de couches semi-conductrices de diamant de très faible épaisseur. Il s’agit là d’une percée majeure, avec déjà un deuxième prototype plus puissant en prévision pour l’année à venir.

Préoccupations en matière de sécurité

La réticence vis-à-vis de l’énergie nucléaire n’est pas inhabituelle, souvent associée à des risques environnementaux. Toutefois, Betavolt assure que l’isotope de nickel-63 utilisé dans la BV100 possède une faible demi-vie et aboutit à des isotopes de cuivre-63 plus stables. Ces derniers n’émettent qu’une radiation bêta faible, jugée non préjudiciable pour la santé et l’environnement. La firme garantit par ailleurs la robustesse de sa pile, celle-ci ayant été testée avec succès contre le feu, les explosions, et même des impacts balistiques, tout en restant opérationnelle sur une large gamme de températures variant de -60°C à 120°C.

Dans la même thématique

Quel avenir pour cette technologie?

La perspective de disposer d’une source d’énergie aussi endurante et compacte est séduisante, spécialement dans le contexte de l’électrification accélérée des moyens de transport. La pile nucléaire développée par Betavolt pourrait bien être à l’origine d’évolutions majeures qui se profilent non seulement pour l’autonomie des véhicules électriques mais aussi pour la pérennité des dispositifs énergétiques.

Liens utiles pour en savoir plus

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?