Guide Michelin 2024 : Ces talents oubliés qui défient l’opacité absolue… Ce millésime transpire-t-il plus que jamais le consensus mou ?

Guide Michelin 2024 : Ces talents oubliés qui défient l’opacité absolue… Ce millésime transpire-t-il plus que jamais le consensus mou ?

découvrez le guide michelin 2024 et plongez dans l'univers des talents oubliés qui brisent l'opacité absolue. ce millésime questionne le consensus mou avec passion et audace.

Guide Michelin 2024 : L’heure est-elle à l’unanimité discrète ?

Le récent palmarès du Guide Michelin, annoncé à Tours, a été le théâtre de décisions jugées consensuelles par certains critiques. En dépit d’un éclat d’originalité notable avec l’étoile soudainement attribuée à Fabien Ferré au Castellet, de multiples chefs talentueux n’ont pas été reconnus, questionnant la transparence du processus de sélection.

Un palmarès sans grande surprise

Date de publication : hier à 18:59
Mise à jour : il y a 4 heures

Fabien Ferré, l’étoile montante

Le seul bouleversement d’importance de cette édition a été l’ascension météorique de Fabien Ferré, qui après seulement un an en tant que chef responsable, s’est vu décerner trois étoiles. Ceci suscite de l’étonnement, considérant que les inspecteurs du Michelin privilégient habituellement la constance et la maturité dans leurs choix.

Attentes déçues et consensus prévisible

Il a été suggéré que le Michelin nouveau s’armait de hardiesse et de surprises. Cependant, cette déclaration peut s’avérer trompeuse. L’édition de 2024 semble, selon certains, incarner un accord plus timide que jamais. Sa présentation, soignée et convenable, est comparable à une coupe de cheveux impeccable et des chaussures brillantes.

Des choix prévisibles?

La distribution des étoiles de cette année s’est concentrée autour de deux nouveaux établissements triplement étoilés : Le Gabriel à Paris et La Table du Castellet. Ces deux étoiles viennent complimenter des régions déjà saturées de distinctions culinaires.
On note l’intronisation de Jérôme Banctel, chef confirmé, à la tête du restaurant Le Gabriel, tandis que Fabien Ferré, le chef plus jeune, a rapidement gravi les échelons en passant directement à trois étoiles, sans que sa prestation ait pu être évaluée sur le long terme – un fait non conforme aux pratiques habituelles des inspecteurs du Michelin.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?