Canicule en France : Que nous réserve l’été 2024 ?

Canicule en France : Que nous réserve l’été 2024 ?

découvrez les prévisions pour l'été 2024 en france et les mesures à prendre face à la canicule.

Prévisions climatiques pour l’été 2024 en France

Alors que nous approchons de la saison estivale, la perspective d’un été sans périodes de fortes chaleurs semble de plus en plus incertaine. Dans le contexte actuel de changements climatiques, cette interrogation prend tout son sens.

Dans la même thématique

Prédictions pour la saison chaude 2024

Le consensus parmi les premières prévisions s’oriente vers un été particulièrement torride en France, avec des temps plus élevés que la normale. Aussi bien pour juin, juillet que pour août 2024, les estimations du modèle américain prévoient un surplus de température de l’ordre de +1 à +2°C sur le territoire français, bien que ce soit un peu moins prononcé pour le mois de juillet. Ces estimations indiquent une grande probabilité de canicules, malgré une prévision précise de leur occurrence ne pouvant être garantie à ce stade.
Pour sa part, le modèle européen corrobore cette tendance à la hausse des températures pour l’été 2024, soulignant une anomalie thermique plus marquée dans la partie méridionale de la France, notamment en direction de l’Espagne. Même s’il reste impossible de pronostiquer avec certitude une canicule des mois à l’avance, cette prédiction suggère des chances importantes de multiples épisodes de chaleur, en particulier dans les régions du sud.

Dans la même thématique

Inflation des phénomènes de canicules

Une analyse des étés précédents de la période 2013-2023 montre une prédominance de la chaleur, avec de nombreuses canicules et des anomalies de température supérieures à +2°C durant les trois mois d’été de l’année 2022. Les étés 2018 et 2019 furent également touchés par une chaleur accablante. À l’exception de l’été 2021, où les températures de juillet et août étaient légèrement plus basses que la moyenne, presque tous les étés depuis 2015 ont subi des périodes caniculaires.
Entre 1947 et 2023, la France a enregistré 47 vagues de chaleurs avec une accélération remarquable entre 2010 et 2023, où la moitié de ces vagues ont eu lieu. Comparativement aux 38 années précédentes, le nombre de vagues de chaleur s’est amplifié par quatre et les jours de canicule se sont multipliés par neuf. Ainsi, sous notre climat actuel, il paraît de moins en moins vraisemblable de s’attendre à un été exempt de forte chaleur.

Dans la même thématique

Des prévisions de plus en plus alarmantes

Les projections climatiques pour les prochaines décennies annoncent une intensification des vagues de chaleur qui devraient devenir plus fréquentes, plus intenses et de plus longue durée. Si la tendance actuelle des émissions de gaz à effet de serre persiste, les étés en France pourraient devenir extrêmement difficiles avec une hausse significative des jours de canicule. Selon les scénarios les plus pessimistes, le nombre de jours exposés à une chaleur extrême pourrait s’accroître de 15 à 25 jours annuellement d’ici la fin du siècle dans une majeure partie de la France, voire de plus de 30 jours dans les régions telles que les Cévennes ou la Provence. Des conditions qui pourraient rendre les vagues de chaleur pratiquement ordinaires dans certaines zones.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?