Big M : une stratégie de différenciation pour conquérir 60 restaurants d’ici la fin de l’année

Big M : une stratégie de différenciation pour conquérir 60 restaurants d’ici la fin de l’année

Big M : Une ambition de croissance dans la restauration rapide

Quatre ans après son ouverture à Bondy, Big M, imaginée par Mehdi Bella et Yannis Ourabia, plaide une réussite avec déjà une quinzaine d’établissements fonctionnels et une projection d’une vingtaine d’additions pour l’année suivante. Originellement axée sur le créneau halal afin de satisfaire une demande en hausse, l’enseigne s’est diversifiée au fil du temps et notamment suite à l’épidémie de Covid-19 avec une offre culinaire créative, visant à se distinguer dans un marché compétitif. Très prochainement, le lancement d’une sélection de produits siglés Big M est attendu en grandes et moyennes surfaces (GMS).

Bénéficiant d’un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros enregistré l’année précédente et espérant près de 40 millions pour l’année en cours, Big M se taille une place dans le secteur des burgers « halal » en proposant notamment un menu à partir de 10 euros. Mehdi et Yannis, deux entrepreneurs aguerris ayant évolué dans le monde du textile et de la parfumerie avant de se lancer dans la restauration, ont voulu sous la bannière de Big M, offrir une gamme éclectique de repas fast-food à des tarifs attrayants, tout en insistant sur la qualité et le service pour se développer.

Sécurisation des approvisionnements et partenariats stratégiques

Dès le lancement de la franchise, Big M a priorisé la mise en place d’approvisionnements constants et abordables en collaborant étroitement avec DPS Market, distributeur de denrées halal, contrôlant aujourd’hui 26 entrepôts qui desservent chacune des enseignes sur le territoire français.

L’innovation comme levier de différenciation

Contrairement à certains rivaux se concentrant sur la région parisienne, Big M a parié sur l’implantation dans différentes régions françaises telles que Lyon, Marseille, et Montpellier. Cette démarche s’est avérée fructueuse, permettant à l’enseigne de s’implanter rapidement et parfois de devenir leader régional, avec des chiffres d’affaires oscillant entre 750 000 euros et 1,5 million selon les sites. Avec la capacité d’attirer les clients par ses plats généreux, les responsables de Big M ont aussi capitalisé sur la recherche et le développement pour renforcer leur singularité avec des créations comme le burger bao aux saveurs exotiques ou des wraps tandoori, qui connaissent un immense succès.

L’application mobile pour une proximité accrue

Dans une démarche d’optimisation des marges et de maîtrise des coûts de livraison, Big M a lancé son application de commande en ligne, proposant des tarifs 25 % moins élevés que sur les plateformes habituelles et favorisant ainsi les commandes directes.

Une expansion prudente et sélective

Malgré un ralentissement des ouvertures de nouveaux restaurants à “seulement” 15 cette année, pour favoriser la qualité de service et gérer les défis d’approvisionnement, Big M anticipe une reprise progressive. L’enseigne vise particulièrement à sélectionner rigoureusement ses partenaires entrepreneurs. Les prochaines ouvertures annoncées se profilent dans plusieurs villes françaises ainsi qu’à Dakar, au Sénégal, ce dernier qui servira de tête de pont pour une future expansion en Afrique subsaharienne.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?