Adieu aux cookies tiers : le règne de la first party data comme alternative de premier plan

Adieu aux cookies tiers : le règne de la first party data comme alternative de premier plan

découvrez comment le règne de la first party data prend le pas sur les cookies tiers dans cet article sur les alternatives de premier plan pour la collecte de données.

Dans un paysage numérique en constante évolution, l’adieu aux cookies tiers ouvre la voie à une nouvelle ère pour la collecte de données en ligne. Découvrez comment la first party data se positionne comme une alternative de premier plan dans cet article captivant.

La suppression progressive des cookies tiers sur Google Chrome

Le début de la fin pour les cookies tiers a été annoncé au premier trimestre 2024, avec leur suppression pour 1% des utilisateurs de Google Chrome. Depuis lors, les marques et les annonceurs sont en quête d’une alternative fiable et efficace. Les solutions de first party et de zero party data semblent être les plus prisées, comme l’a expliqué Anastasia Babatzikis, marketing manager de Qualifio, au micro de Siècle Digital.

Dans la même thématique

Une prise de conscience autour de la protection des données personnelles

Les cookies sont à la base de la majorité des publicités ciblées sur internet, en permettant de suivre les utilisateurs et de collecter leurs données. Cependant, dans un monde où les réglementations en matière de protection des données personnelles sont de plus en plus nombreuses, cette pratique n’est plus acceptable.
Anastasia Babatzikis explique : “Pendant des années, les marques ont eu accès à toutes ces données et les utilisaient sans vraiment de consentement. Aujourd’hui, avec toutes les lois et réglementations comme le RGPD, elles n’ont plus accès à toutes ces informations.

Dans la même thématique

La first party data, l’alternative de choix

Après avoir repoussé plusieurs fois la fin des cookies tiers sur Chrome, Google a finalement lancé le processus en janvier 2024, avant d’annoncer une nouvelle date pour 2025. Les marques doivent donc trouver rapidement une alternative. Les solutions de first party et de zero party data apparaissent comme les plus prometteuses.
Anastasia Babatzikis précise : “Ce sont des données qui sont partagées par le consommateur avec la marque de façon intentionnelle, pour accéder à un service, à un produit.
Il peut s’agir de données basiques, souvent obligatoires, comme le nom, le prénom ou encore l’adresse e-mail. En utilisant ces données, les marques peuvent offrir une expérience client personnalisée, bien que ces données demeurent moins complètes que les cookies tiers.

Dans la même thématique

Les enjeux de la transition pour les marques

Malgré la montée en puissance d’alternatives, la transition promet d’être longue, car les cookies tiers occupent une place centrale dans la publicité en ligne. Selon McKinsey, les consommateurs ciblés auraient 70% de chances en plus de finaliser leur parcours d’achat, et plus de 80% des revenus de certains annonceurs proviendraient de cette publicité ciblée.
Anastasia Babatzikis et l’entreprise Qualifio proposent des solutions alternatives efficaces en misant sur des expériences interactives et ludiques. Cela permet aux marques de collecter des données de qualité tout en respectant la vie privée des utilisateurs.
En somme, l’ère des cookies tiers touche à sa fin, laissant place à une nouvelle ère où la first party data deviendra la norme pour offrir une expérience client personnalisée et respectueuse de la vie privée.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?