Comment l’Assurance maladie a-t-elle réussi à déjouer 466 millions d’euros de fraude en 2023 ?

Comment l’Assurance maladie a-t-elle réussi à déjouer 466 millions d’euros de fraude en 2023 ?

découvrez comment l'assurance maladie a déjoué 466 millions d'euros de fraude en 2023 grâce à ses actions préventives et à sa vigilance accrue, garantissant ainsi la protection des finances publiques et des assurés.

La recrudescence de la détection des fraudes par l’Assurance maladie en 2023

Au cœur des nouvelles victorieuses de l’année 2023, l’Assurance maladie a franchi une étape significative en matière de lutte contre les arnaques financières. Un chiffre en témoigne : 466 millions d’euros, soit une hausse significative de 50 % par rapport aux années précédentes, ont été identifiés et contrecarrés. Cette somme, non négligeable, est le fruit de manœuvres malveillantes émanant des praticiens de la santé, des bénéficiaires des prestations et des sociétés.

Des sources de fraudes variées

À entendre Thomas Fatôme, la tête pensante de l’institution, la provenance des fraudes est multiple et nécessite une surveillance constante. Ces agissements illicites englobent un spectre large d’acteurs du système de santé, imposant ainsi une vigilance de tous les instants.

Des objectifs d’envergure pour les années futures

En point de mire, l’établissement ambitionne de repérer et éliminer près de 700 millions d’euros de fraudes d’ici 2027. Ces aspirations sont même surclassées par les ambitions gouvernementales qui envisagent d’atteindre un seuil de 2,4 milliards d’euros de fraudes neutralisées sur la même période. Le montant des sanctions financières imposées en réaction aux activités frauduleuses a lui aussi connu une croissance conséquente, avec une progression de 28 % pour atteindre les 25 millions d’euros en 2023.

Le développement des moyens de lutte contre la fraude

  • Nombre d’agents spécialisés : Actuellement, on recense approximativement 1.500 agents dédiés à la lutte anti-fraude.
  • Recrutements prévus : L’Assurance maladie prévoit d’augmenter ses effectifs avec 300 agents supplémentaires d’ici à 2027.

L’organisme s’investit également dans l’implémentation de cellules de cyber-enquêteurs réparties dans différentes localités stratégiques qui incluent Blois, Grenoble, La Rochelle, Lille, Marseille et Paris – cette initiative devant être pleinement opérationnelle avant la fin 2024.
Le dispositif conçu par l’Assurance maladie montre une détermination sans faille à éradiquer les comportements frauduleux qui sapent l’intégrité du système de soins. Cet engagement, jumelé aux améliorations technologiques et à l’élargissement des effectifs, s’inscrit dans une dynamique proactive pour sauvegarder les ressources cruciales dédiées à la santé des usagers.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?