César Filippi : Pionnier du tourisme durable et visionnaire de l’écotourisme

César Filippi : Pionnier du tourisme durable et visionnaire de l’écotourisme

Le combat de César Filippi pour un avenir écotouristique

Une saison touristique en demi-teinte

En réfléchissant sur le bilan contrasté de la dernière période estivale, César Filippi a mis en lumière une diminution notable du nombre de visiteurs en France, et, de façon plus prononcée, sur l’île de la Corse avec des chutes de fréquentation de l’ordre de 8 à 30 % selon les lieux. Selon lui, le phénomène de l’inflation est un facteur clé. Il souligne que la Corse souffre de prix plus élevés qu’ailleurs, en raison de l’absence de certaines structures d’achat en gros, et pointe également les tarifs supérieurs liés au personnel.

Les défis du secteur touristique corse

Le précurseur de l’écotourisme a profité de réunions avec divers représentants politiques, dont le préfet et des élus locaux, ainsi que le ministre de l’Économie, pour exprimer ses préoccupations et rechercher des solutions qui permettraient aux professionnels du tourisme de retrouver leur place sur le marché. Il s’attaque vigoureusement à la concurrence considérée comme déloyale de certains acteurs du secteur de l’hébergement alternatif.

L’engagement envers le développement durable: réalité ou façade?

Filippi accable la Collectivité de Corse et le gouvernement, les jugeant responsables d’un certain nombre de défaillances en matière de planification et d’infrastructure. Il dénonce une complaisance face au développement incontrôlé du secteur parahôtelier, évoquant une situation qui affecte négativement le secteur hôtelier traditionnel.

Le tourisme durable, une pratique ancestrale en Corse

César Filippi affirme que bon nombre d’exploitants locaux appliquent depuis des années, sans forcément en avoir conscience, les principes du tourisme durable. Les petites et moyennes entreprises familiales sont reconnues pour leur engagement en faveur de l’authenticité, leur respect de l’écosystème et leur soutien aux professionnels locaux, une démarche ancrée dans leur essence même.

Des revendications pour l’équité et la justice

Il met l’accent sur la nécessité d’actions législatives et fiscales pour équilibrer les conditions de marché, notamment par des mesures de soutien financier pour la rénovation des établissements, une révision fiscale ajustée pour compenser les surcoûts, et l’harmonisation des règles pour tous les acteurs proposant de l’hébergement.

Des sacrifices au nom de la pérennité

Les gestionnaires dédiés à une offre de qualité et soucieux de l’impact social local sont loin de chercher à spéculer ou à exploiter. Leur investissement personnel vise à protéger et transmettre leur patrimoine aux générations à venir, et s’inscrit dans un refus de se soumettre à des acteurs économiques qui ne partagent pas leurs valeurs fondamentales.

Un appel à l’union pour l’écotourisme

César Filippi lance un appel à la mobilisation autour de sa vision de l’écotourisme et espère voir rejoindre à sa cause les différents acteurs du secteur touchés par ces enjeux.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?