La Côte d’Ivoire a-t-elle réussi l’exploit de battre le favori Sénégal et de se qualifier pour les quarts de finale de la CAN ?

La Côte d’Ivoire a-t-elle réussi l’exploit de battre le favori Sénégal et de se qualifier pour les quarts de finale de la CAN ?

découvrez si la côte d'ivoire a réussi l'exploit de battre le favori sénégal et de se qualifier pour les quarts de finale de la can dans cette analyse détaillée.

Succès de la Côte d’Ivoire face au Sénégal : une qualification héroïque pour les quarts de la CAN

Le 30 janvier 2024 a marqué les esprits dans le monde du football africain avec un événement inattendu : la Côte d’Ivoire a vaincu le Sénégal en huitièmes de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Au terme d’un match résolument disputé, conclu par un score de parité de un but partout, ce fut la séance des tirs au but qui a scellé le sort des Lions de la Téranga (4-5). Franck Kessié, entré en jeu en seconde période, s’est illustré en égalisant et en convertissant par la suite le tir décisif lors de la séance fatidique.

Déroulement épique du match

  • Score final après prolongation : 1-1
  • Victoire aux tirs au but : 5-4 pour la Côte d’Ivoire

Le scénario du match fut riche en émotions. Les Sénégalais, tenants du titre acquis en 2022, ont été rapidement devant au score grâce à une réalisation d’Habib Diallo, intervenue dès la 4e minute sur un service de Sadio Mané. Malgré cela, l’équipe ivoirienne a su garder son sang-froid et a arraché l’égalisation en fin de match sur un penalty de Franck Kessié à la 86e minute.

Une équipe ivoirienne résiliente

Les Éléphants ont traversé une période de fortes turbulences avant cette rencontre, ponctuée par la démission de leur sélectionneur Jean-Louis Gasset et des rumeurs autour de l’arrivée d’Hervé Renard. Cependant, l’unité et la ténacité de l’équipe ont été décisives, et leur performance aux tirs au but atteste de leur force mentale, surtout après le tir manqué du Sénégalais Moussa Niakhaté.

Un public galvanisé

À la suite de ce triomphe, le quart de finale se tiendra à Bouaké, au stade de la Paix, où la Côte d’Ivoire comptera sur le soutien inconditionnel de ses supporters pour s’opposer au gagnant du match entre le Mali et le Burkina Faso.

Arbitrage sous le feu des critiques

La gestion de la rencontre par l’arbitre gabonais, Pierre Atcho, fut grandement controversée, tenant compte de plusieurs décisions litigieuses. Cependant, l’intervention du VAR a permis de rectifier certaines erreurs, notamment l’oubli d’un penalty évident pour une faute sur Nicolas Pépé.

En achevant son quinzième quart de finale dans la compétition sur ses vingt-cinq participations, la Côte d’Ivoire confirme sa stature de nation phare du football continental, prête à ajouter une page glorieuse à son histoire déjà riche de deux victoires finales en 1992 et 2015.

Note: Toutes les informations présentées reflètent les événements au 30 janvier 2024 et sont susceptibles d’évoluer avec le temps.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?