Les bienfaits d’un régime riche en protéines pour la santé des femmes vieillissantes

Les bienfaits d’un régime riche en protéines pour la santé des femmes vieillissantes

Les vertus d’une alimentation protéinée pour la santé féminine à l’âge mûr

Une assiette garnie de protéines s’avère primordiale pour préserver le bien-être des femmes avec l’avancée en âge. Des études récentes révèlent que les protéines, et en particulier celles d’origine végétale, auraient un impact significatif sur la prévention des pathologies liées à l’âge.

Préserver la condition physique naturellement

La nutrition est une stratégie déterminante pour conserver une bonne santé en vieillissant. Une consommation optimale en protéines est essentielle pour entretenir les fonctions vitales, en particulier pour ce qui est de la masse musculaire et de la prévention de la dépendance physique. Les sources de protéines sont diversifiées, incluant des produits tant animaux (viandes, poissons, dérivés laitiers, œufs) que végétaux (céréales telles que le blé et le quinoa, légumineuses comme les lentilles et fruits à coque).

Un accent sur les protéines végétales pour un vieillissement serein

Les recherches menées par le Jean Mayer USDA Human Nutrition Research Center de l’Université Tufts mettent en lumière les atouts de la consommation de protéines principalement végétales pour combattre les maladies chroniques. L’analyse des habitudes alimentaires de femmes parvenues à un âge avancé sans développer de pathologies majeures démontre la corrélation entre une alimentation riche en protéines végétales et une meilleure santé cardiaque, cognitive et générale.

  • Cardioprotection : Les protéines végétales contribuent à un taux moindre de cholestérol LDL, réduisant ainsi les risques de maladies cardiaques.
  • Protection cognitive : Une moindre incidence de déclin cognitif est observée chez celles privilégiant les sources végétales de protéines.
  • Santé générale : Une vigueur accrue et une réduction des maladies chroniques sont associées à cette diète plus riche en plantes.

Problématiques alimentaires et propositions pour les séniors

Cependant, l’alimentation des femmes âgées peut être entravée par des problèmes comme le manque d’appétit ou des difficultés de mastication. L’Institut national de recherche en agriculture, alimentation et environnement (Inrae) soutient l’idée d’augmenter l’apport en protéines végétales chez les aînés tout en veillant à l’adéquation des acides aminés essentiels.

ProblèmeSolution proposée
Diminution de l’appétitAugmenter la qualité nutritionnelle des aliments riches en protéines
Difficultés de masticationPrivilégier les protéines végétales faciles à consommer
Sarcopénie (perte musculaire)Renforcer l’apport en protéines, notamment animales

En somme, bien que les protéines animales aient également leur importance, notamment pour leur apport en fer et vitamine B12, une diète accentuée sur les protéines végétales semble être la clé pour un vieillissement harmonieux et protégé des maladies chroniques. L’Inrae recommande un apport d’au moins 1g/kg/j de protéines pour les personnes âgées, contre 0,83g/kg/j pour les adultes plus jeunes et en bonne santé.

L’étude conclut à l’avantage significatif d’un régime riche en protéines végétales pour les femmes, pour leur permettre de traverser les années dans les meilleures conditions de santé. Ainsi, céréales complètes, légumineuses et oléagineux devraient figurer en bonne place dans leurs menus quotidiens, sans pour autant totalement exclure les protéines d’origine animale.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?