Décrypter les pensées : quand l’intelligence artificielle devient empathique

Décrypter les pensées : quand l’intelligence artificielle devient empathique

L’IA se dote d’empathie : interprétation des pensées humaines

L’intelligence artificielle atteint un nouveau jalon de compréhension humaine grâce à l’initiative d’une équipe scientifique aux États-Unis. Cette avancée constitue une perspective encourageante, particulièrement pour les individus souffrant d’incapacités communicatives.

Une innovation non invasive synonyme d’espoir

À l’université texane d’Austin, un groupe de chercheurs a fait un pas de géant dans l’interprétation des signaux neuronaux, en les retranscrivant sous forme textuelle via un dispositif intelligent. Appelée “décodeur sémantique”, cette méthode futuériste a l’avantage considérable de s’affranchir de toute intervention chirurgicale. Selon l’article publié dans Nature Neuroscience, elle est envisagée comme un outil d’aide précieux pour ceux privés de la capacité de parler.

Le fonctionnement du décodeur neural

Les participants de l’expérience ont été sollicités pour écouter des pistes audio durant de longues séances, tout en étant analysés par un scanner d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Ayant subi un entraînement intensif, l’IA a développé la faculté de concevoir des textes cohérents que ce soit en réaction à l’écoute ou à la visualisation mentale d’une histoire. Toutefois, les résultats n’équivalent pas à une reproduction littérale, mais plutôt à une retranscription de concepts ou d’idées principales. Les scientifiques confirment que dans environ 50% des cas, les textes générés par l’IA sont en adéquation ou même précisément alignés avec les intentions des participants.

Un potentiel illustré par des exemples concrets

  • Lorsque les mots “Je n’ai pas encore mon permis de conduire” furent entendus, l’IA a retranscrit : “elle n’a même pas encore commencé à apprendre à conduire”.
  • Face à la phrase : “Je ne savais pas si je devais crier, pleurer ou m’enfuir. Au lieu de cela, j’ai dit : ‘Laissez-moi tranquille !'”, l’interprétation fut : “J’ai commencé à crier et à pleurer, puis elle a dit : ‘Je t’avais dit de me laisser tranquille'”.

L’avenir prometteur d’une technologie émergente

Le dispositif se démarque par son absence de nécessité d’un implant, ce qui présage d’un vaste champ d’applications futures. Alexander Huth, qui a dirigé l’étude, exprime son enthousiasme face à la performance du système à traduire un langage riche et soutenu avec des pensées complexes et variées. Bien que l’utilisation de cette technologie soit pour l’instant restreinte aux laboratoires, notamment à cause de la dépendance à l’IRMf, des perspectives d’adaptation à des dispositifs portables pourraient à terme voir le jour, rendant son utilisation possible en dehors des environnements de recherche.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?