Bardella : le RN dénonce une « manipulation grossière » dans les médias

Bardella : le RN dénonce une « manipulation grossière » dans les médias

Le Front National réfute les allégations faites dans “Complément d’enquête”

Critiques acerbes contre une émission de France Télévisions

Le Front National, par la voix de ses représentants, a réagi avec vigueur à la diffusion d’un reportage sur France 2 consacré à son dirigeant Jordan Bardella, rejetant fermement le contenu présenté comme une “manipulation évidente”. La soirée de jeudi a vu la chaîne publique maintenir la programmation du documentaire malgré les avertissements du parti de possibles actions en justice.

Controverse autour d’un reportage investigatif

Object d’un décryptage intitulé “Jordan Bardella : le grand remplaçant”, l’émission en question s’appuie sur des sources majoritairement non révélées au public pour mettre en lumière un supposé usage par Jordan Bardella d’un compte Twitter clandestin entre 2015 et 2017. Ce compte anonyme aurait été utilisé pour la publication de commentaires à caractère raciste et homophobe, et pour adresser des insultes envers des figures médiatiques.

La défense du RN monte au créneau

Porte-parole du RN et député, Julien Odoul a exprimé son mécontentement sur franceinfo, qualifiant le programme de “complément de rien” et accusant le média d’essayer de nuire à la réputation du parti avant les élections européennes. Dans un élan de réplique immédiate, Victor Chabert, chargé de presse du mouvement, a énergiquement réfuté sur les réseaux sociaux les allégations sur l’implication de Bardella, tout en signalant que des démarches légales étaient engagées contre France Télévisions.

France Télévisions persévère dans la diffusion

En dépit des menaces de recours légaux brandies par le Front National, les responsables de la chaîne ont confirmé la diffusion du “Complément d’enquête”, indiquant que ce type de réaction était habituel et ne modifiait pas leur décision. La chaîne a souligné que les démarches du RN visaient spécifiquement à empêcher la diffusion de la partie de l’émission relative à l’existence présumée du compte Twitter incriminé, jugée complètement fallacieuse par le parti.

  • Différend entre RN et France Télévisions concernant une émission critique
  • Des sources en partie anonymes à l’origine des accusations
  • Réactions immédiates du RN contestant les révélations
  • Intentions de poursuites judiciaires annoncées par le RN
  • Maintien de la diffusion par France Télévisions malgré les protestations

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?