Analyse exclusive : le RN en tête, la gauche à la traîne… Premiers enseignements de notre sondage sur les élections européennes

Analyse exclusive : le RN en tête, la gauche à la traîne… Premiers enseignements de notre sondage sur les élections européennes

Analyse détaillée : Suprématie du Rassemblement National et recul préoccupant de la gauche selon notre étude sur les préférences électorales

Rassemblement National : Une avance confortable

Une récente étude d’opinion conçue par YouGov pour « Le HuffPost » révèle que la formation politique dirigée par Jordan Bardella prend l’ascendant dans l’arène politique, anticipant les votes en sa faveur pour les prochaines échéances européennes. Le scrutin prévu le 9 juin semble donc s’orienter vers une prédominance de la liste frontiste, qui avec 30% d’intentions de vote exprimées, dépasse son propre record de 2019.

L’enquête, menée post-nomination des ministres du gouvernement d’Attal entre le 8 et le 15 janvier, illustre une progression significative de ce parti par rapport aux précédentes élections, où il avait obtenu 23% des voix.

À moins de cinq mois des élections, il est intéressant de noter que la candidature présidentielle portée par le RN éclipse nettement ses rivaux, comme l’indique le graphique ci-dessous.

Le camp présidentiel en état d’alerte

Derrière l’élan perceptible du RN, le parti présidentiel manifeste des signes de faiblesses flagrantes. L’alliance MoDem – Renaissance – Horizons n’engrange que 20% des intentions de vote, laissant une marge de 10 points par rapport à la liste du parti de Bardella.

Cette contre-performance survient malgré la nomination de Gabriel Attal en tant que Premier ministre, qui était censé instaurer un nouveau départ après une année tumultueuse, marquée par des débats difficiles sur plusieurs réformes. Ce bouleversement ne semble pas suffisant pour combler le fossé avec le RN, malgré une campagne active de la part de Bardella depuis septembre 2023.

Une autre figure, Stéphane Séjourné, bien que mentionné dans l’étude, pourrait être dépassé par Olivier Véran, évoqué comme possible tête de liste du camp présidentiel depuis sa sortie du gouvernement. Toutefois, même cette éventualité ne le rapprocherait pas suffisamment du seuil de popularité du président Macron.

À gauche, une lutte pour la visibilité

Le tableau est plus sombre pour la gauche. Aucune liste n’atteint 10% des intentions de vote dans l’enquête menée. Les écologistes, avec Marie Toussaint en tête depuis juillet 2023, semblent prendre la tête de ce segment avec 9% d’intentions de vote, bien en deçà des 13,5% réalisés par Yannick Jadot en 2019.

Raphaël Glucksmann, même encouragé par le soutien de figures de l’écologie politique, mais toujours en attente d’une validation formelle du parti socialiste pour se lancer pleinement dans la campagne, est crédité de 8% des intentions de vote par YouGov, juste devant La France Insoumise avec 7%.

Les projections montrent une gauche qui peine à entamer une campagne efficace, et malgré des appels pour une liste commune au sein de la NUPES, les divisions persistent. Manon Aubry pourrait bien être à la tête de la liste LFI, même si cela n’est pas encore confirmé.

À droite, Reconquête surpasse Les Républicains

Dans cette bataille politique, à droite et à l’extrême droite, tous les candidats sont maintenant connus, et les tendances se dessinent. La liste Reconquête, associée à Eric Zemmour, réussit à dépasser Les Républicains. Marion Maréchal rallie ainsi 7% des intentions de vote, devançant François-Xavier Bellamy qui se situe à 6%.

Malgré l’investiture officielle de Bellamy par Éric Ciotti, les chiffres dévoilent une performance décevante, marquant un recul par rapport aux 8,5% des voix en 2019, déjà jugées insatisfaisantes à l’époque.

L’étude menée par YouGov se base sur un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française de plus de 18 ans. Le sondage s’est effectué en ligne du 8 au 15 janvier 2024.

En complément

Retrouvez aussi sur « Le HuffPost » :

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?