Alerte à la rage : un chiot illégalement importé du Maroc déclenche l’alarme en Var

Alerte à la rage : un chiot illégalement importé du Maroc déclenche l’alarme en Var

Incident de rage canine dans le Var : importation prohibée depuis le Maroc

Triste issue pour un jeune chien

Suite à une importation non autorisée en provenance du Maroc, un chiot border collie âgé de seulement quatre mois a succombé à la rage dans le département du Var. Treize jours après son entrée sur le territoire français, il a été confirmé que l’animal était atteint de cette pathologie. Tandis que le risque autour de cette maladie mortelle est à nouveau mis en avant, les responsables sanitaires ont fait part de leurs inquiétudes et exhortent le public à une grande prudence.

Les détails du cas révélés

Décédé le 29 décembre, ce cas de rage a été rapporté initialement par La Dépêche Vétérinaire puis confirmé par les services du ministère de l’Agriculture le 16 janvier. Le diagnostic a été posé par un établissement spécialisé à Nancy, confirmant la présence du virus chez l’animal, ce qui a alerté les autorités du fait que la France était reconnue indemne de ce virus.

  • Arrivée de l’animal : 16 décembre
  • Confirmation du décès : 29 décembre
  • Source de confirmation : La Dépêche Vétérinaire et ministère de l’Agriculture

La contagion et les suites

Le jeune chien a eu des contacts avec des individus, dont une auxiliaire vétérinaire qui a été mordue, rapporte France 3. Malheureusement, on ne dispose pas de plus de détails concernant l’état de santé de la victime. La rage étant une maladie hautement létale une fois les signes cliniques déclarés, tant pour l’homme que pour l’animal, le cas a suscité une vive alerte.

La rage en chiffres

Décès annuels mondiauxLocalisation majoritaire des décès
Approximativement 60 000Asie et Afrique

La France a vu récemment le décès d’une femme à Reims, suite à une morsure par un chat sauvage en Afrique du Nord, illustrant la dangerosité de la maladie en dehors des frontières françaises.

Une vigilance renforcée

À la suite de ce cas, les vétérinaires français rappellent l’importance des procédures sanitaires. La France est considérée comme exempte de rage depuis de nombreuses années, à l’exception de quelques cas isolés liés à des importations irrégulières d’animaux de pays endémiques.

Des animaux en provenance notamment d’Algérie ou du Maroc et de Gambie, ont été signalés affectés, conduisant soit à leur mort, soit à leur euthanasie conformément à la législation.

Les mesures réglementaires rappelées

Le ministère appuie sur le fait qu’il est formellement interdit d’introduire en France des chiens et chats provenant de l’étranger sans un carnet de vaccination valide et un certificat sanitaire établi par les autorités compétentes du pays d’origine. Cette réglementation vise à prévenir de nouveaux cas de contagion de ce virus fatal.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?