Découvrez pourquoi la Bulgarie est devenue l’eldorado pour nos vieux diesels – Une vidéo exclusive !

Découvrez pourquoi la Bulgarie est devenue l’eldorado pour nos vieux diesels – Une vidéo exclusive !

La Bulgarie : Nouveau Sanctuaire pour les Véhicules Diesel Anciens

Un Second Souffle pour les Diesels en Terre Bulgare

Ce que l’ouest de l’Europe s’empresse de rejeter, l’est s’empresse de l’accueillir. Tandis que la France et ses voisins tournent progressivement le dos aux automobiles diesel, ces vieilles guerrières de la route trouvent refuge plus loin sur le continent, à l’image d’un véritable paradis automobile en Bulgarie, dévoilé au sein d’un reportage captivant d'”Envoyé spécial”.

Sofia, Metropole Bulgare, au Cœur du Commerce Diesel

À quelques kilomètres de Sofia, la capitale bulgare, des commerces florissants axés sur le marché des voitures d’occasion français voient le jour. Hassene, un revendeur pris en exemple, souligne les avantages financiers et techniques des diesels pour justifier sa préférence pour ces importations françaises. L’essence y est plus abordable et la maintenance est jugée plus aisée. Malgré le vent en poupe des alternatives plus propres, le diesel garde la cote chez les Bulgares, devant l’essence et l’électricité.

  • Carburant moins onéreux
  • Maintenance facilitée
  • Préférence culturelle pour le diesel

Un Abri pour les Diesels Bannis de l’Ouest

Alors que l’Ouest s’évertue à nettoyer son air, la Bulgarie devient l’asile des voitures diesel bannies. Sans Zones à Faibles Émissions (ZFE), les diesels y jouissent d’une liberté totale. Ce phénomène est tel que l’on estime qu’entre 100 000 et 150 000 véhicules de l’ouest aboutissent sur ce marché chaque année.

Des Conséquences Pollution et Santé Inquiétantes

Le revers de la médaille de cet engouement pour les véhicules diesel d’âge avancé est une qualité d’air déplorable à Sofia, qui se targue malheureusement du titre de la capitale la plus polluée d’Europe. À l’occasion du reportage, des niveaux de particules fines alarmants ont été mesurés, très loin des recommandations de l’OMS. Malgré les condamnations de l’UE pour non-respect de la réglementation sur la qualité de l’air, la Bulgari pâtit d’une faible priorisation de l’écologie par les pouvoirs publics.

  1. Title de particules fines excessif
  2. Non-conformité avec la réglementation européenne
  3. Enjeux de santé considérables

Diffusion du Reportage et Replay

L’enquête captivante “Les damnés du diesel” est accessible via “Envoyé spécial”, diffusé le 5 octobre 2023. Pour plus d’informations et pour la redécouverte de ce contenu, la platforme Franceinfo et son application offrent un accès aux replays.

Dans la même thématique

Commentaires et Partage

Encouragez la discussion et partagez cet article sur les réseaux sociaux pour élargir le débat sur l’essor inattendu des diesels en Europe de l’est et ses implications.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?