Comment Pogacar a-t-il réussi à remporter son 3e succès en huit jours lors de la 8e étape de la Tour d’Italie, malgré la concurrence féroce ?

Comment Pogacar a-t-il réussi à remporter son 3e succès en huit jours lors de la 8e étape de la Tour d’Italie, malgré la concurrence féroce ?

découvrez comment pogacar a remporté son 3e succès en huit jours lors de la 8e étape de la tour d'italie, malgré une concurrence féroce. analyse de sa performance et de sa stratégie gagnante.

Le prodige slovène Pogacar impressionne une fois de plus en remportant sa troisième victoire en huit jours lors de la 8e étape de la Tour d’Italie. Comment a-t-il surmonté une concurrence aussi féroce ? Décryptage.

Pogacar, le roi de la montagne

Le Slovène Tadej Pogacar a une nouvelle fois impressionné lors de la 8e étape du Tour d’Italie, samedi dernier. Après ses succès sur la 2e étape, au profil de classique, et la 7e étape contre-la-montre, le coureur de 25 ans a écœuré ses adversaires dans son terrain de prédilection, la montagne. Il s’agit là de sa troisième victoire dans la compétition italienne, qui a commencé il y a à peine huit jours.

Dans la même thématique

Un départ en fanfare

Pour ses débuts dans le Giro, Tadej Pogacar a frappé fort dès le deuxième jour de la course. Il a remporté la 2e étape et s’est emparé du maillot rose de leader du classement général. Le Slovène est un coureur polyvalent, capable de briller aussi bien dans les étapes de plat que dans les cols de montagne. Son palmarès en 2024 en est le parfait exemple, avec des victoires sur les Strade Bianche et Liège-Bastogne-Liiance.

Dans la même thématique

Une domination sans partage

Le lendemain de sa démonstration dans le contre-la-montre, où il a relégué ses rivaux à plus de deux minutes, Tadej Pogacar a récidivé dans la première étape de montagne. Malgré les tentatives de Julian Alaphilippe, Romain Bardet ou Valentin Paret-Peintre, l’équipe UAE a parfaitement contrôlé la course pour mettre son leader dans les meilleures dispositions. Protégé par Rafal Majka et Felix Grossschartner, Pogacar a attaqué dans les derniers mètres de la montée vers Prati di Tivo pour couper la ligne en vainqueur, avec 21 secondes d’avance sur ses poursuivants.

Dans la même thématique

Un avantage confortable

Au classement général, Tadej Pogacar possède désormais une confortable avance de 2 minutes 40 secondes sur son dauphin, le Colombien Daniel Martinez. Geraint Thomas, quant à lui, est relégué à 2 minutes 58 secondes. À moins d’un coup de théâtre, le Slovène devrait pouvoir s’imposer pour la première fois sur le Tour d’Italie, une semaine après sa deuxième victoire sur le Tour de France. La prochaine étape, dimanche, entre Avezzano et Naples, pourrait permettre au peloton de souffler un peu, même si Pogacar a prévenu que les cinq derniers kilomètres peuvent être piégeux.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?