Ukraine : Poutine menace, blocage des routiers, frappe sur New York – Analyse de la crise géopolitique actuelle

Ukraine : Poutine menace, blocage des routiers, frappe sur New York – Analyse de la crise géopolitique actuelle

État des lieux du conflit ukrainien

Si vous avez manqué les dernières nouvelles concernant les hostilités en Ukraine, pas de souci, nous vous offrons une synthèse quotidienne à 19h30. Actions, déclarations et avancées actuelles – tenez-vous informé des détails ci-après.

Dans la même thématique

Événement marquant du jour

Un effet collatéral du différend ukrainien perturbait le transit routier depuis plusieurs semaines. En ce mardi, les poids lourds polonais ont interrompu leur grève débutée en novembre dernier à la frontière ukrainienne, action destinée à décrier une compétition considérée comme inéquitable venant de Kiev. « Un pacte a été conclu, un pacte attendu par les transporteurs polonais mais également par un grand nombre d’acteurs économiques polonais, la Commission européenne et l’Ukraine », a déclaré Dariusz Klimczak, le ministre polonais des Infrastructures, suite à la finalisation d’un accord avec les manifestants.

Le ministre a garanti l’arrêt des protestations jusqu’au 1er mars. Il a ajouté que cette entente ne signifiait pas la fin des négociations, mais plutôt le commencement de discussions poussées en vue d’atteindre des mesures concrètes face aux revendications des conducteurs routiers.

Dans la même thématique

Propos du jour

Une déclaration alarmante a été faite ce mardi par Vladimir Poutine, signalant que l’Ukraine pourrait subir un dommage critique et majeur si les hostilités se poursuivaient. Il a appuyé sur le fait que l’avantage stratégique était désormais pleinement entre les mains des forces russes, avec l’échec des contre-offensives de leur adversaire. « Leur capacité à maintenir leur statut souverain est menacée d’un affaiblissement irréparable et sévère », a affirmé Poutine lors d’un discours diffusé à la télévision.

En réponse à ces menaces, Volodymyr Zelensky, s’adressant auparavant au forum de Davos, avait qualifié le président russe de prédateur, incapable de se résigner face à un affrontement stagné.

Dans la même thématique

Statistiques du jour

Cinq disparus et trois blessés. C’est le tragique bilan après une frappe russe sur New York, non pas la métropole américaine, mais une petite ville homonyme en Ukraine orientale, dans la région de Donetsk. Après l’assaut sur cette bourgade, perpétré par la Russie à l’aide d’armements précis, les autorités ont recensé au moins trois civils blessés tandis que cinq autres sont supposés toujours prisonniers des décombres, a communiqué le ministère de l’Intérieur local. « Six immeubles résidentiels et cinq maisons individuelles ont subi des dommages », rapportent les officiels.

Tendance actuelle

Face à la situation, les eurodéputés réunis à Strasbourg demandent une amplification substantielle du soutien militaire à l’Ukraine par les nations européennes. Parallèlement, les États-Unis ont réaffirmé leur engagement envers l’Ukraine. Antony Blinken, chef de la diplomatie américaine, a assuré continuer à œuvrer avec le Congrès sur ce sujet durant une rencontre avec Zelensky.

Ce dernier a exprimé sa gratitude à l’égard de l’administration Biden et du « soutien de part et d’autre de l’échiquier politique » américain. Le Président ukrainien mise fortement sur le soutien continu des États-Unis, y compris pour le système de défense Patriot qui a soutenu l’Ukraine dans la protection contre les missiles russes. Depuis le début de l’incursion russe en février 2022, les États-Unis ont octroyé environ 44 milliards de dollars d’aide militaire à l’Ukraine, sans compter les autres formes d’assistance économique et de support.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?