Guerre à Gaza : l’intelligence artificielle, la nouvelle arme secrète d’Israël ?

Guerre à Gaza : l’intelligence artificielle, la nouvelle arme secrète d’Israël ?

Au cœur des tensions à Gaza, l’intelligence artificielle s’impose comme un atout stratégique pour Israël. Quel rôle cette technologie joue-t-elle dans le conflit en cours ? Décryptage.

L’intelligence artificielle au cœur du conflit à Gaza

Depuis octobre 2023, l’usage de l’intelligence artificielle (IA) par l’armée israélienne lors du conflit à Gaza suscite de vives critiques. En effet, cette technologie est employée pour identifier et éliminer des cibles, marquant ainsi un tournant dans les pratiques militaires.

Dans la même thématique

Le système Lavender : une machine à condamner

Le système israélien, nommé Lavender, est conçu pour repérer des milliers de cibles à Gaza. Il agrège des milliards de données, telles que les adresses, les déplacements, les activités sur les réseaux sociaux, les photos et même les fréquentations des individus. Selon une enquête menée par des journalistes israéliens, ces informations sont utilisées pour établir des listes d’hommes à abattre, “ce qui revient pratiquement à une condamnation à mort”, déplore Meron Rapoport, rédacteur en chef de l’enquête.

Dans la même thématique

L’IA : un outil de décision militaire controversé

Basée sur six témoignages d’agents de la division d’élite du cyber-renseignement de Tsahal, l’enquête révèle que l’IA n’ordonne pas directement de tuer, mais qu’elle fournit des noms de cibles aux militaires. Ces derniers doivent alors agir rapidement, sans disposer de beaucoup de temps pour évaluer la situation. Ce mode opératoire soulève de sérieuses inquiétudes au sein de l’ONU et des associations de défense des droits de l’homme, d’autant plus qu’il peut entraîner de nombreuses victimes collatérales.
À noter : Selon les critères établis par Tsahal, le nombre de victimes collatérales jugées acceptable pour une cible visée à son domicile varie entre 15 et 20 personnes, voire entre 200 et 300 pour une cible de très haute valeur.

Dans la même thématique

Un précédent dans l’utilisation militaire de l’IA

Pour la première fois, l’intelligence artificielle est utilisée à grande échelle par une armée. Ce conflit à Gaza pourrait donc marquer l’histoire en tant que premier cas d’usage militaire étendu de l’IA, une perspective qui inquiète la communauté internationale.
En conclusion, l’implication de l’IA dans le conflit israélo-palestinien soulève de nombreuses questions éthiques et morales, s’inscrivant ainsi dans les enjeux majeurs des futures guerres technologiques. Il apparaît essentiel pour la communauté internationale de se saisir de ce sujet et d’encadrer l’usage des nouvelles technologies dans les conflits armés.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?