Davos : le plaidoyer enflammé du nouveau président argentin en faveur de la liberté

Davos : le plaidoyer enflammé du nouveau président argentin en faveur de la liberté

Déclaration passionnée pour la liberté du président argentin à Davos

Le prestigieux sommet économique mondial de Davos aura le plaisir d’accueillir le chef d’État argentin, Javier Milei, un fervent défenseur de l’ultralibéralisme, surnommé par certains de ses détracteurs d’anarco-capitaliste. Tout juste investi fin novembre, Milei, un économiste de formation, n’a pas hésité pour son premier déplacement international en vue de chercher des investissements étrangers et de prouver la validité des réformes économiques rapides qu’il a lancées pour dynamiser l’Argentine.

Fondements économiques de l’intervention de Milei

La montée vertigineuse de l’inflation en Argentine, ayant franchi la barre des 200% l’an dernier, confère une urgence particulière à sa présence et à son discours à Davos. Vous pouvez en savoir davantage sur le contexte économique argentin en consultant l’article pertinent ici.

Soyez toujours au courant

Pour ne pas passer à côté d’autres publications quotidiennes essentielles, nous vous invitons à vous abonner et profiter de tous nos articles, études et analyses dès leur parution, à partir de 29 CHF par mois.

Pour plus de détails et vous abonner, veuillez cliquer ici.

Pourquoi s’abonner au Temps?

  • Accès illimité en ligne et via application mobile
  • Lecture de l’édition numérique avant 7h du matin
  • Privileges et offres exclusives aux abonnés
  • Consultation des archives

Vous êtes déjà abonné(e) ?
Connectez-vous ici.

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?