Vahina Giocante révèle en exclusivité les détails choquants de sa confrontation avec Benoît Jacquot lors de l’émission ‘Sept à huit’ : Tu enlèves ta culotte ?

Vahina Giocante révèle en exclusivité les détails choquants de sa confrontation avec Benoît Jacquot lors de l’émission ‘Sept à huit’ : Tu enlèves ta culotte ?

La Révélation Choc de Vahina Giocante dans “Sept à Huit”

L’actrice Brise le Silence sur les Abus dans l’Enfance

Dans son ouvrage récemment paru, intitulé À corps ouvert, l’actrice Vahina Giocante partage une expérience douloureuse de son enfance, liée à des actes incestueux. S’exprimant dans l’émission diffusée sur TF1, “Sept à Huit”, elle déclare avoir été l’objet de gestes inappropriés de la part de son père dès l’âge de quatre ou cinq ans, alors qu’elle prenait son bain en sa compagnie. La séparation de ses parents n’ayant pas été un frein, les agressions ont continué en l’absence de sa mère. Elle décrit ces actes comme des caresses déviantes ponctuées de chantage affectif pour garder le silence.
Sa décision de prendre la parole et de déposer plainte est motivée par la découverte que sa sœur cadette subissait le même sort. La condamnation de leur père – trois ans de prison, dont un avec sursis, et une amende d’un franc symbolique – a été un moment charnière pour elle, malgré le sentiment de rejet par une partie de sa famille.

Parallèles avec le Milieu du Cinéma

Giocante souligne une similitude entre ces abus et ceux vécus par des comédiennes débutantes, où l’autorité et le pouvoir sont souvent des instruments de manipulation et de contrôle. Ces révélations surviennent dans un contexte où l’actrice Judith Godrèche a également partagé son vécu, encourageant un élan de soutien mutuel et de prise de conscience générale pour un changement de paradigme.

Dans la même thématique

L’accusation Directe envers Benoît Jacquot

Elle évoque également le comportement inacceptable du réalisateur Benoît Jacquot, déjà mis en cause par d’autres actrices telles que Judith Godrèche et Isild Le Besco. Giocante raconte une pression subie lors du tournage de “Pas de scandale” en 1999, alors qu’elle était âgée de 18 ans. Le réalisateur aurait exigé d’elle de retirer sous-vêtements pour une scène, ce qu’elle avait contourné en portant une culotte couleur chair. Cet incident reflète le rapport de force et le système de chantage prévalant dans l’industrie du cinéma.

Dans la même thématique

Le Chantage et la Réplique de Giocante

L’entrevue aborde la suite du conflit où Benoît Jacquot aurait laissé entendre qu’une collaboration ultérieure dépendrait de sa soumission. La réaction de Giocante à ces propos fut catégorique, affirmant ne pas vouloir céder à de telles exigences. Bien qu’elle ait essuyé de l’hostilité par la suite, elle est restée ferme sur ses positions.
Finalement, Vahina Giocante souligne le courage de celles qui osent briser le silence, à l’image de Judith Chemla, une autre actrice qui appelle à mettre fin à l’omerta dans le milieu du cinéma. Ces paroles, ainsi que celles de Giocante, marquent une étape importante dans la lutte pour l’intégrité et le respect au sein de l’industrie cinématographique.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?