Simone Veil, Josephine Baker, Marie Curie… Qui sont les nouvelles figures cachées derrière les pièces de 10, 20 et 50 centimes ?

Simone Veil, Josephine Baker, Marie Curie… Qui sont les nouvelles figures cachées derrière les pièces de 10, 20 et 50 centimes ?

découvrez une large sélection de figures pour enrichir votre collection. retrouvez des figurines, statuettes et objets de collection originaux et de qualité.

Simone Veil, Joséphine Baker et Marie Curie : Les Nouvelles Effigies Monétaires

L’arrivée de l’été 2024 marquera la circulation d’une nouvelle série de pièces de monnaie en France, émise par la Monnaie de Paris. Cette nouvelle collection mettra à l’honneur trois personnalités féminines emblématiques qui se distingueront sur les faces des pièces de 10, 20 et 50 centimes d’euro.

Profil des futures pièces d’euro

  • Simone Veil – Désormais sur les 10 centimes, Simone Veil incarnera cette dénomination. Survivante de l’horreur des camps de concentration et femme engagée dans la politique européenne et pour les droits des femmes, son portrait s’inscrit dans un contexte particulièrement symbolique après la récente inscription du droit à l’IVG dans la Constitution française.
  • Joséphine Baker – Les pièces de 20 centimes seront frappées à l’effigie de Joséphine Baker. Honorée comme la première femme noire entrée au Panthéon en 2021, elle s’est distinguée par son engagement dans la Résistance française, son militantisme féministe et antiraciste, ainsi que par sa carrière de vedette internationale du music-hall.
  • Marie Curie – Double lauréate du prix Nobel et scientifique de renom, Marie Curie ornera les pièces de 50 centimes. Son héritage scientifique n’est pas étranger à la monnaie française puisqu’on l’a déjà vue sur l’ancien billet de 500 francs et diverses pièces de collection.

La direction artistique de cette nouvelle série a été confiée à Joaquin Jimenez, Graveur Général de la Monnaie de Paris. Les trois femmes choisies, parmi les sept inhumées au Panthéon, partagent l’espace monétaire avec la semeuse, une allégorie récurrente sur les monnaies françaises depuis plus d’un siècle. Chaque quinze ans seulement, le droit de modifier le côté national des pièces d’euro nous est accordé.

Mise en circulation et précédent incident

Les changements de face sur les pièces de monnaie ne sont pas sans défi, comme le rappelle la mésaventure signalée par France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur. En effet, une première série de ces pièces a dû être détruite en raison de défauts, engendrant la mise au rebut de quelque 27 millions d’exemplaires.

La nouvelle gamme de pièces est censée incarner des figures d’inspiration, dont les histoires personnelles possèdent l’étoffe des héroïnes, prêtes à enrichir le quotidien de chacun. Ces changements numismatiques sont annoncés comme un hommage à leur contribution exceptionnelle à la société française, à la reconnaissance des femmes dans l’histoire et à leur pouvoir d’inspiration incessant.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?