La Banque mondiale va-t-elle sauver l’Afrique avec un investissement de 5 milliards de dollars dans l’énergie renouvelable ?

La Banque mondiale va-t-elle sauver l’Afrique avec un investissement de 5 milliards de dollars dans l’énergie renouvelable ?

découvrez comment la banque mondiale prévoit de soutenir l'afrique avec un investissement majeur de 5 milliards de dollars dans le secteur de l'énergie renouvelable.

Engagement de la Banque mondiale envers l’énergie propre en Afrique


La Banque mondiale (BM) a récemment annoncé un plan audacieux de financement de l’énergie renouvelable en Afrique. Cet ambitieux projet prévoit un investissement de 5 milliards de dollars pour permettre des solutions énergétiques durables et à moindre coût. L’objectif est de *démocratiser l’accès à l’électricité* pour 100 millions de personnes sur le continent africain vers la fin de cette décennie.

Un défi de taille face à l’absence d’électricité

En dépit des progrès réalisés, un nombre considérable de 600 millions d’Africains sont toujours privés d’électricité, ce qui constitue une entrave majeure au développement économique et à la création d’emplois. La Banque mondiale reconnaît l’importance vitale du rôle de l’énergie dans l’ascension économique des nations.

Stratégie de la Banque mondiale pour un avenir durable

Ajay Banga, président de la BM, a souligné cette initiative lors d’une allocution à l’Association internationale de développement (IDA), entité de la BM, affirmant la vision de l’institution de réduire la misère dans le respect de l’équilibre écologique. L’accès à une électricité fiable, économique et verte fait partie intégrante de cette démarche.

Le déploiement financier prévu

– Modernisation et fiabilisation du réseau électrique actuel
– Construction de nouvelles installations solaires
– Promotion du commerce d’énergie entre pays
Au-delà des 5 milliards de dollars fournis par l’IDA, la BM envisage de mobiliser 10 milliards de dollars supplémentaires via des investisseurs publics et privés pour soutenir cette transformation énergétique.

Conclusion : Un futur où développement et durabilité sont liés

Ajay Banga a mis l’accent sur la nécessité de forger un avenir où lutte contre le changement climatique et éradication de la pauvreté vont de pair. Ce plan d’investissement fait écho à cet impératif mondial, où le soutien aux énergies renouvelables s’avère crucial pour un développement durable.
Cette stratégie de la Banque mondiale pourrait être un pas décisif pour assurer un avenir énergétique sûr et durable en Afrique.

Dans la même thématique

Vous souhaitez Laisser un Commentaire ?